Jeudi 26 juillet
21h00 au Cloître
(CC Albères Côte Vermeille Illibéris)

TRIO TOUCAS VASCO
« SANGUE DO MAR » *
Crestiano TOUCAS (accordéon), Amrat HUSSAIN (tabla),
Thierry VAILLOT (guitare)




Dans son trio « Vasco », Toucas propose une rencontre détonante entre guitare, accordéon et tablas (percussions indiennes) qui laissent percevoir la fougue du jazz, la douceur de la saudade et les rythmes fous des musiques hispaniques, sud-américaines et de l’Inde : il étonne par sa capacité à utiliser leurs instruments de manière inédite pour investir différents styles de musique, témoignant d’une ouverture d’esprit et d’une curiosité insatiable. Un voyage musical partant du sud de l’Europe et naviguant sur les mers et les océans pour explorer différents ports tel le navigateur Vasco de Gama, un exemple de métissage très large des musiques à dominantes rythmiques savantes, de l’Inde, de l’Espagne, des Balkans et du Brésil ainsi que de Cuba avec un zeste de fado. Les musiciens sont chacun originaires d’une de ces régions : Crestiano Toucas, accordéon, est d’origine portugaise, Thierry Vaillot, guitare, d’origine espagnole et Amrat Hussain, tabliste d’origine indienne savent de quoi ils parlent ! Le point central est ici le rythme qui domine un répertoire très dynamique et très original : s’il est courant d’entendre un tabliste en flamenco ou dans une esthétique balkanique, cela l’est beaucoup moins dans une approche sud-américaine. Or, ici, c’est le mélange des genres qui triomphe et Toucas qui a tout joué, nous livre une synthèse habile vertigineuse de toutes ces musiques avec la complicité de ses deux acolytes : Thierry Vaillot, guitariste de jazz et de jazz rock, passionné de métissage slave, qui est, avec ses accordages spéciaux, indispensable pour l’assise rythmique dans ce trio sans bassiste. Amrat Hussain, neveu d’un autre Hussain (l’immense Zakir) maîtrise non seulement la musique de son pays, mais a assimilé au cours de toutes ses tournées mondiales de nombreuses autres cultures, ce qui lui permet d’être parfaitement en osmose avec les deux autres. Sans compter qu’Amrat exprime évidemment aussi sa culture indienne avec son art du « bol » (onomatopées rythmiques) que Toucas pratique, lui aussi, à sa manière de par ses origines latines, créant ainsi un rapport à
l’accordéon complètement différent, pas seulement mélodique, des autres accordéonistes.
Au fur et à mesure des échanges percussifs fougueux à la richesse rythmique très vaste que vous entendrez, verrez et ressentirez, ce concert vivant et plein de belles énergies vous fera vous poser, pendant comme après, mille et une questions : un juste retour de cette si belle universalité abolissant radicalement toutes frontières !

* Nouvel album 2017 / Distribution Absilone Technologie

 

Organisateur

Cloître de Saint Génis des Fontaines