En ce début de mois d’août aurait dû se tenir, en d’autres temps plus normaux, le concert de clôture de la 5è édition de notre Festival JAZZ EN TECH TRANSFRONTALIER, dans le convivial Parc communal de Corsavy la chaleureuse, comme chaque année désormais. 15 concerts sur 12 communes des Pyrénées-Orientales et de Catalogne du 17 juillet au 2 août 2020.

Il n’en a pourtant rien été. Il n’en sera pas davantage d’ici à la fin de cette année, de quelque manière qu’on ait pu l’imaginer et le vouloir… Dans notre communiqué du 24 avril dernier, nous avions affiché notre vive détermination à répondre présent plus tard dans le courant de l’été sans encore, à cette date, savoir quelles adaptations cette pandémie nous commanderait de prendre, voire de subir.

Nous avions, depuis lors, échafaudé plusieurs hypothèses dans des configurations certes réduites, mais à la fois les plus pragmatiques et assez innovantes… Celle qui avait emporté l’adhésion de notre équipe et prévalut encore jusqu’à la mi- juillet prévoyait de 8 à 9 concerts, toujours en itinérance transfrontalière, du 17 au 24 septembre prochains.
L’ampleur de la crise, multiple et omniprésente, la recrudescence de la vitalité d’un virus des plus transfrontaliers, le renoncement compréhensible de quelques communes initialement partantes, les contraintes financières devenues par trop acrobatiques, en somme notre sens de la responsabilité collective et notre souci de protéger l’existence même de notre festival ont eu raison de notre volonté et de notre mobilisation : nous optons, la mort dans l’âme, pour un report à l’année prochaine de notre rendez-vous où Jazz et territoire se conjuguent pour une quinzaine nomade de village en village, de Tech en Ter et en Muga dans un esprit de découverte conviviale et de joie partagée entre résidents, visiteurs voisins et touristes.

JAZZ EN TECH 2020 n’aura pas lieu. Mais gageons que notre équipe et tous ses partenaires et bénévoles mettront à profit ce long saut vers 2021 pour mieux dynamiser nos énergies et innovations sur une édition que nous voudrons aussi audacieuse que puissante. Nous pouvons, chers publics, vous le promettre.

Qu’il nous soit ici permis de rendre hommage à nos partenaires premiers : ces villages qui, de Pyrénées à Méditerranée, nous accueillent et nous soutiennent avec enthousiasme et fidélité. Nous n’ignorons pas le poids des difficultés auxquelles ils font et vont devoir faire face, tous azimuts et pour un temps que nous savons très long.
Hommage aussi, bien sûr, à nos partenaires institutionnels (Région Occitanie, Conseil départemental des P-O, Casa de la Generalitat de Catalunya a Perpinya), professionnels (Spedidam) et médias (L’Indépendant, France Bleu Roussillon) qui nous ont apporté leur soutien autant que faire se pouvait dans ce contexte inédit et nous assurent, dès à présent, de leur fidèle partenariat en perspective de notre édition de juillet 2021.
Hommage encore à nos amis musiciens dont nous connaissons la situation artistiquement et financièrement terrible pour la plupart d’entre eux : nous aurions tant aimé leur tendre une main plus ferme, c’était notre souhait le plus vif.
Hommage enfin, last but not least, à vous toutes et tous, membres de nos publics dont nous savons la soif de musique, d’excellence et de créativité, et votre envie aussi de vous retrouver dans nos petits écrins de verdure comme de patrimoine, au plus près des artistes invités et en communion avec eux et avec le Pays Pyrénées Méditerranée, le Pays d’Art et Histoire Transfrontalier, en terres Canigó.

Nous n’avons pas remisé notre engagement de servir l’intérêt général tel que nous l’avions rappelé en avril dernier. Mais le contexte actuel et son évolution quotidienne nous ont suggéré d’être justement les plus responsables et solidaires qui soient : dérouler quotidiennement notre ruban de plaisirs et découvertes au fil d’une quinzaine de concerts sur une douzaine de communes s’est ultimement avéré bien peu sage et, à tout le moins, peu distancié socialement. Un risque que nous ne pouvions assurément pas prendre en soi, encore moins vous faire prendre individuellement et collectivement.
Cette décision, tardive, nous l’avons prise aussi en symbiose avec cette admirable et exemplaire sagesse qui anime nos amis et voisins catalans sans lesquels nous n’aurions pas davantage envisagé de maintenir notre rendez-vous festivalier… par essence transfrontalier.

Nous nous sommes d’ores et déjà mis au travail pour être en mesure de vous concocter une programmation 2021 aussi exceptionnelle que possible.

1001 mercis à chacune et à chacun de vous pour votre bienveillante compréhension et votre fidèle patience : nous veillerons à ne pas vous décevoir de tout ce temps passé… sans concert, mais en musique tout de même.

Dans cette attente, nous vous invitons à partager de grandissimes moments de jazz délicieusement captés par notre partenaire ZYCOPOLIS PRODUCTIONS et diffusés en souscription gracieuse sur sa chaîne Zycopolis TV:


https://www.youtube.com/user/Zycopolis

ou
https://www.youtube.com/channel/UCynDWen7sleNWJDZ3MBcHEA

L’équipe de JAZZ EN TECH