LE FESTIVAL JAZZ EN TECH
9ème édition 2024

Les éditos du Président et du Directeur de Jazz en Tech

C’est un festival redessiné que nous vous offrons cette année : non plus une itinérance débridée, destinée à toucher au cœur de l’été le milieu rural du Haut Vallespir jusqu’à l’embouchure du Tech mais un festival recentré sur une ville, Céret, sans oublier ses communes historiques Saint-Génis-des-Fontaines et Corsavy ‘la swinguante’.

Deuxième caractéristique : en plus d’un évènement estival, JAZZ EN TECH rayonnera aux quatre saisons en s’attachant à concerner le milieu rural hors de l’été.

Lever de rideau dans le beau cloître du 12è siècle de Saint-Génis-des-Fontaines avec Les Livi’zz, groupe vocal exclusivement féminin créé par le pianiste Philippe Khoury, dont le dernier CD atteste d’une qualité vocale exceptionnelle et d’une grande diversité de style.

Jazz au féminin toujours avec Jeanne Michard, l’une des jeunes stars françaises du saxophone, au demeurant l’instrument roi de cette édition, qui présentera son Latin Quintet aux couleurs chatoyantes et au swing impeccable.

Poursuite de nos aventures jazzistiques à Céret pour inaugurer août : deux groupes programmés par soirée, Festival oblige, mais aussi, et c’est une nouveauté, des DJ avant et après les concerts, en différents points de la ville, alternant avec d’autres concerts de beaux talents nés ou installés ici qui rayonnent au gré des scènes européennes. Et pour vous ici accessibles gracieusement au fil de la rue du 1er au 4 août.

Eh oui, les DJ peuvent aussi travailler sur l’immense matière musicale qu’est le jazz du 1er au 4 août.

Sur la place de la République, Jacques Schwarz-Bart, compositeur et saxophoniste guadeloupéen qui vit à New-York, présentera sa ‘Harlem Suite’, un évènement musical à ne pas rater en ouverture des concerts céretans. Olivier Temine et Léon Phal, jeunes saxophonistes très en vue sur la scène française et européenne, clôtureront les concerts en soirée comme en écho à Schwarz-Bart et aux suites ellingtoniennes au sein desquelles le saxophone était roi.

Entre ces talentueux soufflants, vous apprécierez la Rumba catalane d’Antoine ‘Tato’ Garcia et la pianiste Sandra Cipolat, percutante lauréate d’Occijazz. Enfin la vocaliste Leila Duclos et le guitariste Steeve Laffont se présenteront en fille du vent et fils du feu.

Je tiens à remercier chaleureusement Philippe Lenglet, directeur du festival, et toute l’équipe qui l’entoure pour le travail accompli. Merci aussi aux élus des communes qui nous accordent leur confiance ainsi qu’au département des Pyrénées-Orientales et à la région Occitanie. 

Je forme le souhait que vous soyez nombreux aux différents concerts de JAZZ EN TECH et que vous y preniez grand plaisir. C’est la condition première de notre réussite et de l’avenir du festival.

 

Alain Brunet
Président de Jazz en Tech

« Le jazz ne peut pas être vieux, c’est une musique bien trop vivante.
L’essence même du jazz est une fusion de styles…
Depuis son apparition, le jazz n’a fait que s’imprégner, retranscrire et digérer
les esthétiques des musiques populaires contemporaines.
Chaque courant majeur du jazz est inspiré de son époque…”
Léon Phal

 

Après JAZZ AU CLOÎTRE à Saint-Génis-des-Fontaines né dans la première décennie du siècle, Céret, à l’initiative de son maire Michel Coste et de son équipe, sont dorénavant l’épicentre événementiel et culturel du festival. Nous nous réjouissons de cette collaboration que nous souhaitions.

Ce sensible resserrement – transitoire pour ce qui touche au transfrontalier – est accompagné par la mise en oeuvre de rendez-vous trimestriels : nous travaillons désormais sur les ‘QUATRE SAISONS DU JAZZ’.

Bien évidemment la première saison sera l’estivale avec en son cœur JAZZ A CERET, mère de tous les festivals dont le programme complet vous est présenté dans les pages qui suivent.

Nous retrouverons Corsavy la montagnarde vers la fin de l’été (7 septembre) pour une rencontre jazz, musique et montagne, vivant, nature et culture dialoguant sur fond d‘éco-poétique.

Puis à l’automne (22-24 novembre) nous rejoindrons au coeur des Albères le collectif d’élues représentant Bages, Palau-del-Vidre, Saint-André, Saint-Génis-des-Fontaines, Sorède, Villelongue-dels-Monts dans le cadre de la Journée Internationale pour l’Élimination de la Violence à l’égard des Femmes placée sous l’égide de l’ONU.

Sont, bien entendu, d’ores et déjà en préparation les rendez-vous de la fin de l’hiver et du printemps 2025 dont nous vous tiendrons informé.e.s dès leur finalisation. Ils porteront sur deux autres thématiques, éco-responsabilité et diversité culturelle dont l’histoire, la créativité récurrente du jazz comme d’ailleurs certains éléments de nos programmations antérieures, nous rappellent combien cette musique a plus que son mot à nous donner à entendre et partager… 

Ceci a été collectivement pensé pour être une façon plus posée d’approfondir notre concept d’itinérance territoriale en l’articulant autour d’approches plus sociétales, plus socio-culturelles. Résolument ‘citoyennes’ en tous cas. Car d’un autre côté, comment peut-on rester indifférent au contexte de méga-rendez-vous estivaux, boulimiques et mercantiles présents dans les P-O ! Et comment ne pas souligner le caractère éphémère de leurs effets !

L’équipe de JAZZ EN TECH se professionnalise avec l’arrivée d’acteurs eux aussi engagés dans le champ de la production (Hervé Parent) et de la communication (Olivier Cavaller) et de conjuguer ainsi nos expériences et inspirations complémentaires.

Merci à nos nombreux bénévoles depuis 2016, au Département et à la Région, aux communes, à L’Indépendant d’une très belle fidélité à JAZZ EN TECH. Merci aussi à nos partenaires apporteurs de moyens et talents techniques, de matériels, d’instruments, de véhicules, parfois tout simplement de solutions pratiques.

Grand merci, enfin, à nos mécènes GPM et SB Aménagement, l’un régional (Montpellier), l’autre départemental (Tresserre), qui, outre leurs apports financiers absolument providentiels, nous confortent de leur regard ‘humaniste’ aussi ouvert qu’il est devenu si rare…

Voilà ce qui rend un festival comme le nôtre possible et lui permet d’espérer la durée…

Enfin, merci à vous public sans qui JAZZ EN TECH n’existerait pas

Philippe Lenglet
Directeur du Festival

Billetterie Jazz en Tech 2024

Vente de billets en ligne

JAZZ EN TECH 2024

Après 8 éditions, le Festival a pour préoccupation essentielle de construire les fondements de sa pérennisation.
Cela passe par un ancrage fort désormais motivé par l’arrivée dans notre espace de jeu jazzistique territorial du partenariat amorcé et développé avec CÉRET, dont le statut historique et artistique en fait un épicentre événementiel naturel et culturel dans un contexte inflationniste de méga-rendez-vous événementiels récurrents, mais si éphémères.

Ce sensible resserrement spatial – transitoire pour ce qui touche au transfrontalier – va pour autant être accompagné par un redéploiement temporel de notre activité et de son rayonnement : et ce, par la mise en oeuvre de rendez-vous trimestriels d’entre deux éditions estivales, créant ainsi la possibilité pour nos publics et pour de nouvelles générations plus jeunes peu accessibles en juillet-août, de profiter de notre offre au gré de « QUATRE SAISONS DU JAZZ » articulée autour d’approches thématiques plus sociétales, plus approndies et mieux adaptées à l’évolution de nos sociétés, approches par lesquelles nous pourrons afficher les valeurs de notre Festival qui accentue d’année en année son positionnement « citoyen ».

L’objectif : travailler à l’élargissement de nos publics, de faire découvrir une musique à des gens qui ne la connaissent pas ou très mal et, par conséquent, de consolider notre politique volontariste de démocratisation culturelle.

 

LE « FESTIVAL JAZZ EN TECH » va dorénavant s’articuler en diptyque dont l’ensemble des éléments sera proposé sous son label d’ores et déjà reconnu de qualité et de proximité.

1. Le « cœur » festif de l’été (28 juillet – 4 août)

avec ses 2 hémisphères :

Jazz au Cloître
Saint-Genis-des-Fontaines

Nos fonds baptismaux en somme avec, désormais

  • 2 Soirées Estivales au Cloître (droits d’entrée inchangés : 15 € tarif plein / 7,50 € tarif réduit)
  • 1 « Saison » Thématique d’Automne autour du 25 novembre, dédiée à « l’élimination de la violence à l’égard des femmes », coproduite avec le très dynamique Collectif d’élu.e.s de six communes représentant fièrement les Albères.

Jazz à Céret
au cœur de la sous-préfecture des Pyrénées-Orientales

Composé d’une double programmation « In » & « Off » où s’imbriquent affiches internationales et talents euro-régionaux

  • le « In » proposant 3 soirées à double concert (20 € / soirée & pass),
  • le « Off » s’ouvrant gracieusement, le temps de ces 4 journées de Jazz, à la cité intra muros, ses ruelles, places et terrasses des restaurants et cafés partenaires, qu’il entend imprégner de belles et bonnes musiques à ses résidents et visiteurs, parfois très éloignés, voire indifférents au jazz, faute d’y avoir goûté !

2. LES « QUATRE SAISONS DU JAZZ »

Égrainées au fil de l’année et de nos communes partenaires, anciennes et nouvelles, valorisant ce faisant davantage notre territoire par une récurrence d’approches moins éphémères où les concerts privilégieront les ressources jazzistiques euro-régionales.

 

En 2024, nos 2 premiers rendez-vous saisonniers seront:

  •  le 7 septembre, à CORSAVY…

 

Jazz en Tech & Patrimoines naturels & culturels

  • le week-end des 22-24 novembre, entre 6 communes des Albères…: BAGES, PALAU-DEL-VIDRE, SAINT-ANDRE, SAINT-GENIS-DES-FONTAINES, SOREDE, VILLELONGUE-DELS-MONTS…

 

Jazz en Tech & l’élimination de la violence faite aux femmes

En 2025, d’ores et déjà en cours d’élaboration, 2 rendez-vous proposés durant le 1er semestre 2025 (cf. détails ci-dessous),

  • Fin  Mars 2025, en Communauté de Communes Sud Roussillon…

 

Jazz en Tech & éco-responsabilité

  •  Mai – Juin 2025, en Vallespir (‘Haut’ & ‘Bas’)…

 

Jazz en Tech & diversité culturelle

aux fins d’assurer une récurrence cohérente d’une édition d’été l’autre.